Compagnie de théâtre cherche terrains pour spectacles en drive-in

1 post / 0 nouveau(x)
Compagnie de théâtre cherche terrains pour spectacles en drive-in

logo-cie-cinquieme-sirene

La Cinquième sirène, compagnie de théâtre déodatienne souhaite reprendre le concept du Drive-In dans les Vosges pour continuer de faire exister le spectacle vivant pendant la crise sanitaire. 

Mathieu Brassier, Directeur Artistique de la Cie, lance donc un appel aux collectivités afin de trouver des terrains municipaux aptes à contenir une centaine de voitures et une scène pour un ou plusieurs week-ends.

Il souhaite également mutualiser ce projet avec d’autres compagnies locales pour étendre l'offre sur tout le territoire. Avis donc acteurs culturels vosgiens, amateurs ou professionnels. 

 

Pour contacter la Compagnie de la Cinquième Sirène :
spiritorosatimat@gmail.com
0623968618

 

Article dans Vosges Matin :
Le drive-in, né aux États-Unis dans les années 1930, permettait de visionner un film en plein air, confortablement installé dans sa voiture. Une formule qui a connu son apogée dans les 50’s. Avec snack-bars, laverie etc. Puis cette formule a essaimé un peu partout dans le monde. Mais la baisse de fréquentation des cinémas ces dernières années a un peu mis un coup d’arrêt à ce mode de consommation. Qui a contaminé désormais les supermarchés…

 

Cette formule a toutefois encore ses adeptes en Europe, et fait son grand retour en force en Allemagne, dans les pays nordiques et de l’Est avec l’épidémie de coronavirus. Et les interdictions de se réunir en groupe qui vont de pair. Il a donné des idées à La Cinquième sirène, une jeune compagnie de théâtre déodatienne (2019) (présidée par Luc Michaud) et son directeur artistique Mathieu Brassier qui a décidé de reprendre le concept dans les Vosges dès cet été. « J’ai vu un reportage sur ce concept en Allemagne. J’ai eu envie de reprendre cette idée ici », note ce féru de cinéma, par ailleurs comédien, metteur-en-en-scène et auteur. « Le but étant de continuer à faire des spectacles. En respectant la distanciation ».

 

Au profit de la filière artistique

Alors le drive-in comme alternative à cette période pandémique ? Plusieurs festivals français ont déjà adopté la formule en France dès cet été et y travaillent. À condition de n’être pas plus de deux par véhicules. Mathieu Brassier lance donc un appel aux localités afin de trouver des terrains municipaux aptes à contenir une centaine de voitures et une scène pour un ou plusieurs week-ends. Charge ensuite à son équipe et toutes les personnes intéressées de gérer la billetterie « safe ». « Le coût des spectacles serait symbolique et pourrait servir à renflouer la filière artistique en difficulté », note le professionnel de la scène. Qui entend mutualiser ce projet avec d’autres compagnies locales « pour jouer un peu partout ». Avis donc aux amateurs et localités vosgiennes. Les terrains dans le département ne manquent pas !

Ajouter une réponse

CAPTCHA

Cette question est faite pour savoir si vous êtes un humain ou un robot. La validation ne tient pas compte des majuscules ou des minuscules.

1 + 19 =