Reportage - le Festival international de la Géographie

festival_international_geographie
Culture C Nous avait repris sa tournée à la rencontre de nos acteurs culturels vosgiens. Dans le cadre du Festival international de la géographie qui se tenait du 2 au 4 octobre à Saint-Dié-des-Vosges, nous avons rencontré l'ADFIG, organisateur du festival.

 

Rencontre avec Victoria Kapps, Présidente de l'ADFIG
(association pour le développement du Festival International de la Géographie)

 

festival_international_geographie

 
Le festival, d’envergure internationale, grandit d’année en année. Comment expliquez-vous son succès ?

Déjà par sa longévité. Nous organisons cette année la 31ème édition. Puis par la volonté d’aborder un thème d’actualité qui parle à la fois aux universitaires et professeurs mais aussi au grand public. Nous avons eu le parti pris de développer cette partie « festival » afin que ce ne soit pas juste un colloque de géographie.

 

Pourquoi avoir choisi « Climat(s) » comme thématique cette année ?

Nous avions comme thématique la migration l’année précédente. Le climat est un réel thème d’actualité qui est très étudié actuellement. Nous souhaitons développer des thèmes qui nous sont chers et qui nous questionnent tous.

 

Le festival cette année se tient dans un contexte sanitaire inédit. Quels ont été les changements apportés et comment avez-vous vécu l’organisation étant donné la situation ?

Nous avons fait des changements importants, dès le départ depuis plus de 6 mois. Nous avons réduit les propositions de conférences afin de pouvoir accueillir les gens dans de bonnes conditions. Nous avons alloué plus de temps entre chaque conférence pour le nettoyage, avons choisi une plus grande salle et avons réduit les jauges de chaque site afin de respecter la distanciation et les mesures imposées. Nous étions à l’affut de toutes les informations officielles à ce sujet. Nous voulions maintenir le rendez-vous coute que coute, même si nous étions conscients qu’il y aurait quelques rendez-vous manqués à cause du covid.

 

festival_international_geographie

 

Vous comptez sur de nombreux bénévoles chaque année. Un petit message pour cette force vive?

Nous avons des bénévoles et la ville de Saint-Dié-des-Vosges met à notre disposition de nombreux agents. Il faut leur tirer notre chapeau car malgré le contexte ils ont assuré avec leur bonne humeur pour accueillir le public dans les meilleures conditions possibles. Nous avons reçu de très bons échos.

 

La culture pour tous est un levier important... comment rendez-vous accessible cet événement au grand public (adultes et enfant) ?

De plusieurs manières, en proposant plusieurs sites. Nous avons le salon du livre, le salon de la gastronomie, le salon géo numérique (cartographie, géolocalisation). Nous souhaitons, avec ces thèmes qui plaisent à tous, nous adresser à tous les publics et attirer tout doucement des personnes qui au départ ne l’auraient pas été.

Nous avons aussi mis en place de mini conférences, un format plus adapté au grand public. Nous avons proposé des conférences hors des salles, dans des lieux de passage, afin d’inciter les gens à s’arrêter et écouter les conférenciers qui vont proposer un autre mode de conférence plus accessible.  

Il y a aussi le FIG junior pour les lycéens et collégiens, mais qui a malheureusement été mis un peu entre parenthèse cette année.

 

festival_international_geographie

 

Pouvez-vous nous en dire plus sur les invités phares du festival cette année ?

Nous avons pu accueillir des personnes dynamiques qui ont été une vraie bulle d’oxygène en jouant leur rôle lors des conférences et dédicaces. Pour en citer certains :

  • Michel Bussi, Président du FIG 2020

Le premier succès littéraire vient en 2011 avec Nymphéas noirs (ed. Presse de la Cité), début d'une longue série de romans qui font de lui aujourd'hui l'un des auteurs français les plus lus en France, mais aussi à l'étranger. Si depuis quelques années, il a suspendu sa carrière de géographe, directeur au CNRS, Michel Bussi n'en est pas moins aux aguets du monde qui l'entour. Un monde qui parfois l'inspire pour écrire ses romans.

 

 

  •  Isabelle Autissier, Grand témoin du FIG 2020

Aventurière, elle est la première femme navigatrice à avoir accompli un tour du monde en solitaire. Ingénieure agronome, spécialisée dans la science de l’exploitation des ressources de la mer, Isabelle Autissier n’a donc jamais tourné le dos à la mer. Ecrivaine de talent, ce sont ses expéditions dans l’Arctique et l’Antarctique qui lui ont inspiré ses plus beaux romans. Militante, engagée dans la défense de l’environnement et de sa pédagogie, elle est aujourd’hui présidente de WWF.

 

  • JuL, Président du salon du livre 2020

Normalien agrégé d’histoire diplômé de chinois, Jul, parrain de BD 2020, a opté pour la voie du dessin de presse. Il a commenté l’actualité durant quinze ans pour Charlie Hebdo avant de publier sa première bande dessinée en 2005 Il faut tuer José Bové (ed. Albin Michel). Le succès vient avec Cinquante nuances de Grecs (ed. Dargaud) et avec la série Silex and the City. Passionné par les mélanges des lieux et des époques, il aime jouer avec les mots pour faire passer l’humour et les messages, à l’image des strips Coloc of Duty (en partenariat avec l’AFD), qui racontent le quotidien de trois colocataires face au défi de l’avenir de notre planète.

 

Les habitants de Saint-Dié-des-Vosges apprécie ce rendez-vous ?

Oui, beaucoup. C’est une mise en lumière de leur ville pendant 3 jours. Un rendez-vous qui permet aux habitants de voir leur ville investie par des intervenants, des têtes d’affiche. Un rendez-vous d’envergure littéraire, académique et adressé au grand public.

 

Quelle est la vision de l’ADFIG sur les climat(s), le réchauffement climatique, la situation environnementale… et tous les changements que l’homme a su faire … plutôt positive ou négative ?

Plutôt positive. Nous organisons des événements comme celui-ci pour que les idées divergent et qu’on soit tous sur une volonté de faire avancer les choses. Ce qui est extraordinaire ce sont les rencontres qui peuvent se faire entre différents cœurs de métier. Pour donner un exemple, nous avons eu comme invité le Capitaine des pompiers de la ville de Saint-Dié-des-Vosges qui a rencontré des spécialistes. Ils vont rester en lien et travailler ensemble et partager leurs travaux. 

 

Rendez-vous pour la 32e édition du Festival International de Géographie !


1er, 2 et 3 octobre 2021
Thème : «Corps» - Région invitée : «Europe(s)»

 

Pour plus d'informations :
Site web : https://www.fig.saint-die-des-vosges.fr/
Page Facebook : festival.international.geographie

 

Ajouter un commentaire